Alice Chialva 06 10 30 56 18 |  contact@ateliers-decodalice.com

La petite histoire d’Alice

Posted by Alice Chialva in Les récits d'Alice | 0 comments

Suite à mes études à l’école supérieure des Arts appliqués Duperré et après un bref passage dans le cinéma d’animation et la création de motifs textiles, mes tribulations de débutante m’ont amenée à peindre un décor et des accessoires sur un tournage de pub.

Trouvant l’expérience  intéressante, plus ludique, avec un rapport à la peinture qui me touchait davantage, j’ai continué dans cette voie.

Mes expériences m’ont donc conduite à explorer diverses techniques liées à la peinture décorative que se soit pour la décoration d’intérieur ou pour des décors de spectacle.

Dans mes nombreuses recherches, la création de matières, de motifs et de couleurs, s’est imposée comme une évidence.

Passée quelques années de pratique, pour l’essentiel sur des décors de cinéma, de théâtre et d’opéra, j’éprouve le besoin de renouer et de découvrir davantage l’Italie, pays de mes origines.

Je pars donc étudier et pratiquer la restauration de fresque.

Tout d’abord  formé à Venise , avec le « Centre européen de Venise pour les métiers de la conservation du patrimoine architectural » et puis à Florence avec les cours académique « Palazzo Spinélli » de restauration de fresque.

C’est une belle expérience qui m’a permise d’être au cœur de l’histoire, du patrimoine, et de travailler avec le savoir faire des Italiens!

Depuis, c’est toujours avec un regard nouveau et l’envie de raconter une histoire que j’aborde mes créations.

Grâce à un travail de patines tout en transparence et profondeur, j’aime à retrouver la couleur et les marques que certains objets et surfaces prennent avec le temps.

Pour créer un univers, une ambiance je m’inspire des matières qui nous entourent.

Elles sont une source d’inspiration inépuisable pour recréer l’atmosphère et le style d’une époque passée ou des tendances actuelles.

Toutes sortes de matériaux sont ici réunis. Le vernis, la cire, le sable, les enduits, les pigments vont révéler le veinage d’un bois, la rouille d’un fer oxydé, la porosité d’une roche, les aspérités d’un béton, le poli d’un bronze, les transparences d’un stuc, ou encore, la brillance d’une laque.

Aujourd’hui, ma démarche de plasticienne me permet d’élaborer des créations personnelles, des tableaux, et de drôles de petits objets!

C’est donc cette petite « cuisine » inventive et ludique,  faite de savoirs faire, de mélanges, et de combinaisons multiples, que je vous transmet lors des formations que je propose.

Comments are closed.